La vaccination (déroulement)

La vaccination (déroulement)

Dernière modification le 20/01/2021

La mise à disposition progressive des vaccins impose au Gouvernement Princier d’établir des priorités, afin de privilégier les populations à risque, à savoir :

  • Les personnes âgées vivant en collectivité
  • Les personnes de plus de 75 ans
  • Les personnes âgées entre 65-74 ans
  • Les personnes présentant une comorbidité (obésité IMC >30 en particulier chez les plus jeunes, bronchopneumopathie chronique obstructive et insuffisance respiratoire, hypertension artérielle compliquée, insuffisance cardiaque, diabète de types 1 et 2, insuffisance rénale chronique, cancers récents de moins de trois ans, transplantation d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques et trisomie 21, …)
  • Les professionnels de santé…

Ainsi, la campagne de vaccination se déroulera en plusieurs phases, afin de cibler chaque catégorie de la population.

La vaccination des personnes âgées vivant en collectivité devrait commencer début janvier 2021. Ensuite, au fur et à mesure du réapprovisionnement en vaccins, les autres populations prioritaires seront contactées les unes après les autres.

Nous attendons encore des précisions quant au volume et au délai d’approvisionnement des vaccins pour pouvoir avancer des dates de vaccination.

Dans ce cas, votre souhait d’être vacciné est pris en compte et vous serez contacté après les personnes prioritaires à la vaccination ainsi qu’en fonction des doses de vaccins disponibles.

ATTENTION ! Cette attente est susceptible de s’étendre sur plusieurs semaines.

La vaccination est gratuite et sur base du volontariat.

Compte tenu, des rythmes actuels d’approvisionnement des vaccins, le Gouvernement princier priorise l’administration des vaccins.

  • Dans un premier temps, les personnes de + de 75 ans ont reçu un courrier du Gouvernement,
  • Ensuite, c’est au tour des personnes de + de 65 ans
  • Puis, le vaccin sera administré aux personnels soignants et de sécurité pour progressivement s’étendre à l’ensemble de la population

Vous êtes invités à signaler votre souhait d’être vacciné dès réception du courrier du Gouvernement auprès du Centre d’appel Covid-19 au 92.05.55.00 joignable 7/7 jours de 8h à 20h ou via le site prévu à cet effet : https://vaccination-covid19.gouv.mc/ 

Vous serez recontacté pour fixer un rendez-vous pour vous faire vacciner au centre national de vaccination au Grimaldi Forum (10 Av. Princesse Grace, 98000 Monaco) ou à votre domicile si vous éprouvez des difficultés à vous déplacer. Si vous êtes accueillis en institution, une information spécifique vous sera communiquée sur place.

Il n’est pas obligatoire de se munir d’une prescription médicale. Si vous n’avez pas de prescription délivrée par le médecin de votre choix, le vaccin sera administré à l’issue d’une consultation médicale pré-vaccinale au centre national de vaccination ou à votre domicile.

Si vous souhaitez vous faire vacciner contre la COVID-19, vous pouvez prendre rendez-vous en ligne via le site : https://vaccination-covid19.gouv.mc/

Elle se déroule en quelques minutes. Vous ne devez pas spécialement être à jeun. Il s’agit d’une piqure dans le bras.

Oui.

Les vaccins pour le grand public se font exclusivement au Centre national de vaccination au Grimaldi Forum ou au sein des institutions où résident les aînés.

L’option de concentrer l’administration du vaccin en un lieu se justifie par le fait que sa manipulation du vaccin actuellement disponible est très délicate. Par ailleurs, c’est une manière d’éviter le gaspillage de doses. Or, aujourd’hui, chaque dose de vaccin est utile.

Par ailleurs, si la vaccination n’est pas bien faite, elle s’avère inutile. Il vaut donc mieux concentrer l’acte de vaccination auprès d’un personnel formé aux spécificités de ce premier vaccin disponible.

Non. Vous pouvez consulter votre médecin de famille si vous le souhaitez mais cela n’est pas nécessaire. Au Centre national de vaccination, il y aura systématiquement deux médecins pour vous accompagner en cas de besoin.

Non. Cela n’est pas recommandé par les autorités sanitaires.

Après l’administration de la première dose de vaccin, chaque patient recevra la date pour le rappel. Par ailleurs, dans les 48 heures qui suivent la vaccination, un suivi par téléphone sera opéré afin d’évaluer les éventuels symptômes que pourrait ressentir le patient.

Pour l’heure, il n’y a pas assez de recul pour définir une durée d’immunité que ce soit pour un vaccin ou un autre. Cette information sera connue dans quelques mois.

Il pourrait donc être envisagé un rappel vaccinal dans un futur plus ou moins proche pour acquérir une nouvelle immunité.

Comme tous les médicaments, les vaccins peuvent provoquer des effets indésirables mais ils ne surviennent pas chez tout le monde.

La Haute Autorité de Santé Française et l’Autorité de Santé Européenne travaillent sur ce sujet et diffuseront l’information au fur et à mesure que les effets seront observés.

Pour l’heure, nous avons pu observer sur certaines personnes au Royaume-Uni où la vaccination a déjà commencé avec le vaccin de Pfizer les effets secondaires suivants : des rougeurs autour du point d’injection, de la fatigue, des maux de tête, et en moindre mesure des frissons, des courbatures, voire de la fièvre ou des réactions allergiques.

Dans de rares cas, une réaction plus sévère peut également être observée. Le risque d’effets indésirables graves ou de longue durée est très faible, mais ne peut jamais être exclu. Cela s'applique non seulement aux vaccins contre la COVID-19, mais aussi à tout médicament, y compris tout vaccin.

Il est préférable de rapporter les effets indésirables suspectés au professionnel de santé qui vous a vacciné ou, si vous avez été vacciné au Centre national de vaccination ou par une équipe mobile de vaccination par téléphone au 98.98.98.95 ou au 98.98.98.96 ou par e-mail à l’adresse suivante : pharmacovid19@gouv.mc.

Le risque de contracter la COVID-19 est bien plus faible chez les personnes ayant reçu ce vaccin mais celui-ci – comme n’importe quel autre vaccin – n’est pas efficace à 100 %.

Lorsqu’une personne reçoit un vaccin, elle n’est pas immédiatement protégée. L’organisme a besoin de quelques semaines pour se protéger. L’effet d’un vaccin sur la transmission du virus n’est pas encore connu. Cette question fait actuellement l’objet de vastes études scientifiques. Pour l’instant, il importe dès lors de continuer à suivre toutes les mesures d’hygiène et de distanciation sanitaire.

Il y a deux catégories de patients. Les personnes autonomes qui prennent leur décision seule.

Pour les patients qui sont administrés par un référent, des échanges ont lieu entre la famille du résident et l’établissement. Ces échanges, sans mettre de pression, vise à donner un maximum d’informations pour permettre un libre choix.

N’hésitez donc pas à prendre contact avec la direction de l’établissement pour obtenir plus d’informations.

Des questions sur le Coronavirus ?
  92 05 55 00
Le centre d'appels Covid19 est disponible 7 jours sur 7 de 8h à 20h
Mentions Légales   ı   Cookies

Tous droits réservés - Monaco 2020
ipsum elementum neque. dictum id amet, lectus Donec eget luctus