Tout savoir sur les masques

Tout savoir sur les masques

Dernière modification le 12/01/2021

Consignes d’utilisation des masques de protection

 

Le port du masque est recommandé dans les lieux privés en présence d’autrui, particulièrement s’il s’agit d’une personne extérieure au foyer ou d’une personne vulnérable.

Toute personne de plus de 5 ans devra porter le masque dans tout l’espace public et les parties communes des espaces privés de la Principauté (exemples: bus, galerie marchande, ascenseur public…).

A noter : Le port du masque n’est pas requis pour les personnes pratiquant un sport en extérieur, comme les joggeurs. En revanche, ils devront en avoir un en poche en cas d’interruption de leur activité.

 

 

Le port du masque, couvrant la bouche et le nez, est obligatoire :

  • sur les voies publiques
  • dans les espaces publics extérieurs
  • dans les circulations des parkings souterrains
  • dans tous les lieux clos ouverts au public, dans tous les établissements recevant du public, dans tous les bâtiments industriels et dans tous les bâtiments à usage de bureaux, sauf si l'opérateur est en poste individuel et qu'il n'accueille pas le public ou si des éléments de séparation d'au moins 95 centimètres de hauteur à partir du plateau du bureau ont été installés entre les postes
  • dans les parties communes des espaces privés clos 
  • dans tous les ascenseurs publics et privés 
  • dans les transports en commun, les taxis et les véhicules de grande

Toutefois, cette obligation ne s'applique pas aux enfants de moins de cinq ans ainsi qu'aux personnes se livrant à une pratique sportive en extérieur. Dans ce dernier cas, la personne est néanmoins tenue d'être en possession d'un masque et de le porter dès l'arrêt de la pratique sportive.

Le port du masque est recommandé dans les lieux privés en présence d'autrui, particulièrement s'il s'agit d'une personne extérieure au foyer ou d'une personne vulnérable.

La Sûreté publique augmente ses contrôles., depuis que la mesure du port du masque sur la voie publique est en vigueur en date du 1er novembre.

Comme le prévoit l’article 29 du code pénal, le montant de la peine d'amende est fixé pour chaque classe de contraventions suivant les catégories ci-après :

  • En cas de manquement : de 75 à 200 euros,
  • En cas de récidive : de 200 à 600 euros ;
  • En cas d’une troisième verbalisation en un mois : de 1 000 à 2 250 euros (article 26 du Code pénal).

Si vous jetez votre masque ou vos gants par terre, dans un espace vert ou encore dans la mer, vous serez sanctionné par la police d'une amende pouvant aller jusqu'à 300 euros.

Depuis le début du confinement, on trouve de plus en plus de masques par terre ou posés sur les poubelles publiques.

Or, les masques de protection à usage unique ne sont pas fait en papier mais en plastique. Les abandonner à même le sol ou dans la nature est dangereux pour les agents qui collectent les déchets, les passants et l'environnement.

Au-delà du problème sanitaire que posent ces déchets sauvages, il existe aussi un vrai problème écologique car les masques ne mettent pas moins de 450 ans à se biodégrader et qu'ils  perturbent les systèmes d’assainissement des eaux usées.

Le Gouvernement délivre des masques en tissus lavables aux 38.000 résidents de la Principauté. Concernant les salariés, le Gouvernement enregistre les demandes de masques formulées par les diverses branches d’activité. Les entreprises achètent ces masques chirurgicaux à usage unique à prix coûtant pour les distribuer à leur personnel.

2 masques par jour pour les résidents et les salariés cela ferait entre +- 2,5 millions de masques par mois. Un chiffre qui épuiserait rapidement les stocks. C’est pourquoi nous donnons des masques tissus qui ont une durée de vie d’un mois. Cela assure la sécurité des personnes et permet de garantir l’approvisionnement de masques pour les prochaines semaines.

Pour démarrer rapidement la distribution, le Gouvernement se fournit auprès de deux entreprises monégasques, ce qui est aussi une manière de soutenir l’activité économique nationale en ces temps de crise.

Les résidents et monégasques reçoivent des masques dans leur boîte aux lettres. Il sont livrés par les services de la Mairie de Monaco.

Les masques distribués aux résidents sont gratuits. La population peut se fournir dans les commerces. Le Gouvernement a décidé d’encadrer les prix des masques à usage unique à un tarif de 2,5 € le masque chirurgical et 7,5 € le masque FPP2.

Le Gouvernement Princier a décidé de faire bénéficier aux employeurs de la Principauté de ses filières d’approvisionnement en masques, et de céder à prix coûtant, sous réserve de disponibilités, des masques alternatifs pour leurs salariés œuvrant en Principauté.

Retrouvez toutes les informations concernant cette démarche sur le site de Service Public – Entreprises.

Le port du masque est obligatoire pour entrer dans un magasin. Le client qui n’en possède pas ne peut rentrer. Toutefois, le commerçant peut prévoir d’en fournir aux clients qui n’en serait pas munis. C’est une démarche personnelle du commerçant.

Des questions sur le Coronavirus ?
  92 05 55 00
Le centre d'appels Covid19 est disponible 7 jours sur 7 de 8h à 20h
Mentions Légales   ı   Cookies

Tous droits réservés - Monaco 2020
lectus commodo vulputate, ut sit Nullam